Togo/ Menace de la maladie à virus Marburg, le pays est en alerte

Après la Guinée, le Ghana a officiellement annoncé dimanche 17juillet 2022 les premiers cas du virus de Marburg sur son territoire. Cette annonce survient après que le laboratoire d’un centre collaborateur de l’organisation mondiale de la santé ( OMS )ait confirmé les résultats antérieurs de deux personnes décédées de la maladie. Par conséquent, le Togo pays frontalier du Ghana est en alerte. Pour l’heure, la surveillance épidémiologique a été renforcée sur l’ensemble du territoire et la sensibilisation est en cours .Le ministère de la santé a rappelé ce mardi, certaines dispositions à prendre pour éviter de contracter la maladie.Il est principalement recommandé de se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon, éviter tout contact avec les liquides biologiques ( sang, sueur, selles, urines, salives, vomissures ) d’une personne suspecte éviter d’être en contact ou d’être exposé aux chauves-souris mais aussi éviter de manipuler le corps d’une personne décédée de fièvre hémorragique.
Détectée pour la première fois en 1967 dans la ville de Marburg en Allemagne, ce virus hautement contagieuse qui fait résurgence en Afrique ces derniers moment tout comme ceux de Lassa et d’Ebola n’a pas encore de vaccin.
Cette maladie se manifeste par des signes ordinaires analogues à ceux des autres fièvres virales hémorragiques : fièvre, faiblesse intense, maux de tête , irritation de la gorge , douleurs musculaires, thoraciques ou abdominales, nausées, vomissements , diarrhée,etc. Il faut noter que ces signes peuvent s’accompagner ou non de saignement.

Envoyé depuis Yahoo Mail pour Android

Laisser un commentaire