Togo/ Éducation, des discussions sur l’enseignement bilingue en cours.

Plus de 90% des apprenants ne sont pas capables aujourd’hui de lire et d’écrire dans leurs langues maternelles ; le Togo vient de faire cet amer constat. Et donc pour les autorités du pays, il est plus que jamais important de retourner aux langues maternelles et d’en faire un médium d’enseignement. C’est dans cette optique que s’est ouvert ce jeudi 21 juillet à Lomé, un symposium sur l’enseignement bilingue . Avec l’appui de l’Institut de la Francophonie pour L’Éducation et la Formation ( IFEF ) , les acteurs du système éducatif ( techniciens et technocrates ) feront le bilan du bilingue au Togo et se projetterons sur les perspectives .Les résultats de ce cadre de travail serviront à documenter et à éclairer les politiques; Des stratégies adaptées à l’enseignement bilingues devront être adoptées. Les avantages de l’utilisation des langues maternelles ou nationales sont énormes. Selon les recherches , l’apprenant comprend et maîtrise mieux et plus vite dans une langue qui lui est familière. De ce constat était né en 2010 déjà, l’initiative École et Langues nationales ( ELAN) dans huit pays d’Afrique Subsaharienne ( Bénin, Burkina Faso, Burundi , Cameroun , République Démocratique du Congo, Mali, Niger , Sénégal ) . Actuellement trois pays dont la Côte d’Ivoire, la Guinée et le Togo se joignent à l’initiative d’où la nécessité de ce Symposium dans la capitale togolaise.

Envoyé depuis Yahoo Mail pour Android

Laisser un commentaire