Santé: La mort rode autours du sein au Togo

En 2020, un rapport du Globocan ( Observatoire Mondial du Cancer) donne 5.208 cas de cancer diagnostiqués au Togo avec 3.486 décès la même année. En terme de pourcentage, cela fait 66,59%.  » Environ 70% des personnes qui souffrent du cancer au Togo en décèdent. « , précise le rapport.L’absence rapide de diagnostic qui lorsqu’il est enfin posé se heurte au manque de moyens des victimes est la cause d’un tel phénomène. Le Togo n’a pas en effet une seule structure officielle de prise en charge complète du cancer de sein. Le centre national de cancérologie créé par décret en 2015 manque de matériels et de personnels qualifiés. Cependant il est nécessaire de développer le dépistage et de trouver une formule permettant de se faire soigner a un coût supportable. Il faut souligner que du diagnostic au traitement ,il faut dépenser environs 5 millions de francs CFA , une somme que plusieurs ne pourront payer pour se faire soigner.
Des Associations viennent donc parfois en aide aux victimes du cancer de sein mais dans la mesure de leur possibilité .Des appels de fonds se font aussi pour mobiliser des aides de bonnes volontés . Mais toutes ces actions traînent alors que les heures des victimes sont comptées.
La Ligue Togolaise contre le Cancer ( LCT) a appelé en octobre 2021 à un dépistage précoce de la maladie. Cette dernière permet en effet de traiter la maladie à un stade peu avancé avec des traitements qui peuvent être moins  » lourds et moins invalidants et des chances de guérison qui atteignent 90% « .
Le cancer de sein faut il le rappeler est le plus répandu des cancers féminins . Près d’une femme sur 9 sera concernée au cours de sa vie et le risque grandit avec l’âge. Près de 10% des cancers de seins surviennent avant 40ans.

Envoyé depuis Yahoo Mail pour Android

Laisser un commentaire