» LES ALBINOS SONT DES ÊTRES HUIMAINS COMME LES AUTRES »

AUTRES

A l’occasion de la JOURNEE INTERNATIONALE DE L’ALBINISME ce 13 juin, un groupe d’experts indépendants des Nations Unies a attiré l’attention sur la discrimination dont souffrent les personnes atteintes d’albinisme .
Selon le groupe d’experts,  » les albinos sont considérés comme des fantômes et non comme des êtres humains , et dès lors peuvent être rayés de la carte « .
L’albinisme est une maladie héréditaire rare et non contagieuse. La maladie touche des individus des deux sexes indépendamment de leur ethnie et c’est un phénomène mondial.
En Afrique surtout des mythes entourent la personne de l’albinos. Certains pensent que les albinos sont des sorciers , d’autres pensent qu’ils possèdent des pouvoirs magiques capables de rendre riches. Des organisations non gouvernementales travaillant sur l’albinisme ont documenté 186 attaques rituelles perpétrés contre des personnes atteintes d’albinisme depuis 2000 dans 15 États africains.
« Unis pour faire entendre nos voix » c’est le thème choisi pour la journée cette année. Les personnes atteintes d’albinisme sont victimes de nombreuses formes de discriminations dans le monde.

Ce thème de 2022 a été choisi pour mettre en lumière les réalisations des personnes atteintes d’albinisme dans le monde entier, montrer que les personnes atteintes d’albinisme peuvent défier tous les obstacles, célébrer la façon dont les personnes atteintes d’albinisme dans le monde entier répondent et dépassent les attentes dans tous les domaines de la vie et encourager tout le monde, en cette période de pandémie mondiale, à se joindre à l’effort mondial pour #RecontruireEnMieux.

L’albinisme est dû à une absence de pigmentation (mélamine) sur les cheveux, la peau et les yeux (albinisme oculo-cutané), et il n’existe aucun remède à l’heure actuelle.

La plupart des discriminations à l’égard des albinos sont en Afrique . L’ampleur de l’écart de pigmentation entre la majorité de la population et les personnes atteintes d’albinisme dans une communauté tend en effet à être directement corrélée à la gravité et à l’intensité de la discrimination rencontrée par ces personnes. En d’autres termes, plus grand est le contraste en matière de pigmentation, plus forte est souvent la discrimination.

Envoyé depuis Yahoo Mail pour Android

Laisser un commentaire