Environnement: Le Togo veut avoir des Aires Marines Protégées

Réuni les 19 et 20 Avril 2022 à Lomé, plus d’une cinquantaine d’acteurs venus du Sénégal, Bénin et du Togo ont réfléchis sur la création d’une Aire marine protégée au Togo.

Cette rencontre d’identification des opportunités de création d’une Aire marine protégée organisée sous la coupole de l’UICN et le projet PAP Bio C1-Mangrove, a permis à plusieurs acteurs, professeur d’université, acteurs de l’environnement et décideurs d’échanger sur les enjeux et contraintes de cette création.

Lançant les activités, la directrice des ressources forestières, Docteur ATUTONU Amah, représentante du ministre de l’environnement Foli Bazi Katari, a félicité les partenaires techniques et financiers pour leur soutien et a invité les organisateurs à faire sortir de belles propositions afin de lancer les activités dans ce sens. Ayant rappeler les accords de création d’aires protégées que le Togo a signé, elle a affirmé que le Togo est prêt pour faire avancer les actions sur le terrain.

La secrétaire exécutive de RAMPAO (Réseau régional des Aires Marines Protégées de l’Afrique de l’Ouest) Marie Suzanne TRAORE a pour elle insister sur l’importance des Aires Marines et surtout dans l’approvisionnement et la création de richesses. <<Les Aires Marines Protégées, c’est une affaire de business>> a-t-elle souligné.

Au sortir de cette rencontre, les actions menées au Bénin et au Sénégal dans la création des Aires Protégées vont être un exemple à suivre. Les décideurs togolais seront donc invités à prendre des décisions en faveur de la création de ces AMP, source de richesse.

Envoyé depuis Yahoo Mail pour Android

Laisser un commentaire