HISTORIQUE

NOTRE HISTORIQUE

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa mission dans la société togolaise, APED-TOGO a identifié les organisations de la société civile comme l’une des composantes clés de la nation qui doit œuvrer aux côtés de l’Etat et du secteur privé en vue de l’amélioration durable du bien-être de l’ensemble de la population et de tous les individus, sur la base de leur participation active, libre et significative au développement ainsi qu’au partage équitable des bienfaits qui en découlent.

Pour ce faire APED-TOGO a mis au point un programme d’éducation à la citoyenneté responsable dans lequel elle s’est engagée depuis 2007 par la professionnalisation des organisations de la société civile à travers le Projet de Renforcement des Organisations de la Société Civile dans la Culture de l’Excellence et le Professionnalisme (PROSCEP).

La phase préliminaire de ce projet (mai 2007 – avril 2008) a relancé la problématique de l’efficacité de la participation des Organisations de la société civile, notamment les ONG et Médias, au développement social dans la dynamique de la professionnalisation.

La phase I (juillet 2008 – décembre 2010), dénommé PROSCEP I a contribué au renforcement des capacités d’une soixantaine d’ONG et gens des médias en vue de les amener à jouer leur rôle d’interface et d’intermédiation entre l’Etat, les Partenaires Techniques et Financiers, et, les Communautés à la Base.

La phase II dénommée PROSCEP II (2011 à décembre 2013) a permis de renforcer les capacités opérationnelle et institutionnelle de 50 ONG et 20 Médias pour promouvoir la démocratie locale et le développement participatif et durable à la base.

La troisième phase, PROSCEP III, a couvert la période de janvier 2014 à décembre 2016 a consolidé et a renforcé les résultats des phases précédentes. Elle a permis d’un côté de mettre en place et de renforcer 09 Plateformes de Zone de Développement installées dans les cinq régions et de l’autre d’appuyer le processus de Décentralisation et à la Démocratie locale.
L’évaluation de cette troisième phase en 2017 a relevé la non atteinte des objectifs visés par la création et le renforcement des plateformes de zones de développement, causé entre autres par le manque de volonté de certaines organisations coopératrices. Ainsi, en l’absence de ressources adéquates pour poursuivre l’action dans sa conception originale, d’autres approches ont été développées, toujours dans l’optique de promouvoir la participation effective de tous les citoyens à la vie de la cité dans et pour « un vivre ensemble » harmonieux.

Welcome Back!

Login to your account below

Create New Account!

Fill the forms bellow to register

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Add New Playlist

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?